James Moore


Minister of Industry / Ministre de l'Industrie
Port Moody . Westwood . Port Coquitlam

August 13 . 2013

A Telecom Policy for All Canadians

I am pleased to respond to many of the issues raised in the letter printed in the Financial Post today written by Anthony Fell, Bell Canada Enterprises Board Member.
 
I recognize that Canada’s largest wireless companies have responsibilities to their shareholders and their bottom line, and I also understand the need to pressure our Government to design policies that serve the interests of their firms. However, Mr. Fell’s letter is filled with assumptions about the outcome of the upcoming spectrum auction, and misinformation about the intent of our Government’s policy. 
                                                                                                  
Our policy is designed to benefit Canadian consumers, first and foremost - and our policy will achieve this goal.  Since 2008, due to liberalized investment rules and a consumer-centered policy on roaming service, rural spectrum deployment, antenna tower and site sharing, our Government has delivered for Canadians. 

At times, Canada’s telecommunications firms have agreed with our reforms, at other times they have disagreed, but at no point have their views not been understood by our Government or not been incorporated into our policy deliberations.
 
I have tremendous respect for the leaders of Canada’s telecommunications firms and their drive to do what is best for their shareholders. However, our responsibility is toward a broader public interest, and we are serving Canadians with our policy approach.

In his letter, Mr. Fell says our policies are merely “a political populist initiative to capitalize on a mis-informed public view” of Canada’s telecommunications industry.  I can assure Mr. Fell that our policies were quite deliberate, based on a great deal of consultation with all players – including Canada’s wireless companies – and will serve Canadians well. 
 
Unlike Mr. Fell, I do not believe the public is misinformed.  I think Canadians know very well what is at stake and they know dishonest attempts to skew debates via misleading campaigns when they see them.  Equally, Canadian consumers know instinctively that more competition will serve their families well through better service and lower prices.
 
Hon. James Moore, PC, MP
Minister of Industry


_________________

13 août 2013
 

Une politique des télécommunications pour tous les Canadiens

Je suis heureux de répondre à nombre des questions soulevées dans la lettre à l’éditeur parue aujourd'hui dans le Financial Post écrite par M. Anthony Fell, membre du conseil d’administration de Bell Canada Entreprises.
 
Je reconnais que les grandes entreprises de services sans-fil du Canada ont des responsabilités envers leurs actionnaires et doivent réaliser des bénéfices nets, et je comprends également le besoin de faire pression sur notre gouvernement pour créer des mesures qui servent les intérêts de leurs entreprises; toutefois, la lettre de M. Fell est remplie d'hypothèses sur le résultat de la vente aux enchères du spectre à venir, et de fausses informations à propos des dispositions adoptées par notre gouvernement.
 
Nos mesures visent d'abord et avant tout à profiter aux consommateurs canadiens, et elles permettront d'atteindre cet objectif. Depuis 2008, grâce à des règles d'investissement libéralisé et à une politique sur le service d'itinérance, le déploiement du spectre rural et le partage des pylônes d'antennes et des emplacements centrée sur le consommateur, notre gouvernement a livré la marchandise pour les Canadiens. Les entreprises de télécommunications du Canada ont parfois accepté nos réformes ou montré leur désaccord envers celles-ci, mais leur point de vue a toujours été bien compris par notre gouvernement et pris en compte dans les délibérations relatives à nos mesures.
 
J'ai beaucoup de respect pour les dirigeants des entreprises de télécommunications du Canada et pour leur volonté de faire ce qui est le mieux pour leurs actionnaires. Toutefois, notre responsabilité a trait à un intérêt public plus grand, et notre approche vise à servir les Canadiens.
 
Dans sa lettre, M. Fell a dit que nos mesures ne sont qu’une initiative politique populiste fondée sur une mauvaise interprétation publique de l'industrie des télécommunications au Canada. Je peux assurer M. Fell que nos mesures ont été débattues, et qu’elles reposent sur de nombreuses consultations avec tous les intervenants - y compris les sociétés de services sans-fil du Canada - et qu’elles serviront bien les Canadiens.
 
Contrairement à M. Fell, je ne crois pas que le public soit mal informé. Je pense que les Canadiens connaissent très bien les enjeux et qu’ils savent reconnaître les tentatives malhonnêtes qui visent à fausser le débat par des campagnes trompeuses. De plus, les consommateurs canadiens savent d’instinct qu’une plus grande concurrence servira leurs familles puisque le service sera amélioré et les prix seront plus bas.


l’honorable James Moore, C. P., député
Ministre de l’Industrie